Pour qu’un divorce se déroule dans les meilleures conditions, il est impératif d’opter pour le bon avocat. Pour ce faire, certains éléments doivent être considérés. Voici quelques conseils pour vous aider à faire le meilleur choix.

Choix de l’avocat pour le divorce

Un bon avocat est un professionnel qui possède certaines qualités spécifiques. Ce dernier doit dans un premier temps avoir une très bonne capacité d’écoute. Ce critère est assez facile à déceler lors des premiers contacts. Le bon avocat a tendance à laisser suffisamment de temps de parole à son client pour mieux cerner sa situation spécifique. Pour avoir toutes les informations possibles, il n’hésite pas à poser toutes les questions qu’il juge nécessaires.

Par ailleurs, vous devez également vérifier la disponibilité du professionnel. Ce dernier doit être facile à joindre et vous tenir constamment informé de l’évolution de l’affaire. Ce n’est pas tout, il doit pouvoir trouver les mots justes pour vous expliquer le jargon du droit. Il est également à noter qu’il existe différents types de processus de divorce, d’où la nécessité de choisir un avocat adapté pour votre situation spécifique.

Avocat droit de la famille

Pour un divorce, il est indispensable de faire appel à un avocat spécialisé en droit de famille et du divorce. Celui-ci dispose, en effet, des compétences spécifiques pour traiter ces cas. Il est tout à fait indiqué pour accompagner les époux durant tout le processus jusqu’à ce que le divorce soit prononcé. Il fournit à ses clients des conseils adaptés afin qu’ils puissent prendre les meilleures décisions.

Un avocat spécialisé en droit de famille et du divorce peut tout aussi bien intervenir pour un divorce par consentement mutuel que pour un divorce contentieux.

Divorce à l’amiable

Il est aussi impératif dans le cas d’un divorce à l’amiable que les époux se fassent assister par un avocat. Malgré le fait qu’il s’agisse d’une procédure assez simple et sans conflit, l’intervention de ce professionnel est néanmoins souhaitable. Il est préférable d’opter pour un spécialiste du divorce plutôt qu’un généraliste. En effet, le spécialiste sera à même de vous conseiller et de vous accompagner afin que cette opération se déroule au mieux.

En outre, il faut savoir que le juge n’intervient que rarement dans le cas d’un divorce à l’amiable. De ce fait, le rôle de l’avocat est d’autant plus important.

Combien de temps pour divorcer ?

La durée d’une procédure de divorce est souvent fonction du type de divorce. Cela dit, il existe principalement 5 types de divorces. Il s’agit du :

  • divorce pour faute pour lequel la durée moyenne de la procédure est de 25 mois
  • divorce par acceptation du principe pour lequel il faut compter 19 mois en moyenne
  • divorce par consentement mutuel judiciaire qui peut être réglé au bout de 3 mois ;
  • divorce par consentement contractuel qui dispose d’un délai particulièrement court d’un mois
  • divorce pour abandon du domicile conjugal ou altération définitive du lien conjugal pour lequel il faut compter 26 mois.

Vous l’aurez compris, le divorce par consentement mutuel contractuel est le moins long. Pour un divorce rapide, le mieux serait donc de mettre de côté ses mésententes afin de trouver un accord.